Page 1 Etape précedente : Ganzu : Dunhuang Page 2 Page 3 Etape suivante : Sichuan : ChengduNavigation :
Etape suivante : Sichuan : Chengdu Page 2Récit de voyage : Chine - Yushu - Mars 2010
Nous quittons la gare flambant neuve de Dunhuang, direction Lanzhou afin de rejoindre Xining puis Yushu aux confins du plateau Tibétain. Il nous faudra près de 3jours de transport pour rallier ces deux villes, nous espérons que cela va en valoir le coup! Nous retrouvons donc dans ce premier train de nuit entre Dunhuang et Lanzhou ce fameux Chinois des éoliennes, encore plus ravi que nous de nous revoir malgré l'importante barrière linguistique. Nous y rencontrons également un charmant professeur d'université en architecture (on en profite pour l'utiliser un peu comme interprète avec ce brave bonhomme du vent!) très éclairé à ma grande stupéfaction. Je pensais la totalité des Chinois mal informés sur les visions des pays étrangers envers les mauvais côtés de la Chine (Je vous rassure, la plupart le sont tout de même, ou la plupart ne veulent surtout pas savoir!), eh bien cet homme était parfaitement conscient des conditions au sein de son propre pays et avons enfin pu parler librement de sujets sensibles comme la censure, la politique de l'enfant unique, Cigarettes, crachats, et mille autres sujets aiguisant notre indéniable qualité (ou défaut?) de critiquer! Nos visions demeurent différentes mais voyons à présent d'un autre angle cette Chine que nous comprenons finalement TRES mal! Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, la culture ancestrales (essayez de trouver un autre pays avec 5000ans d'histoire connue!), les qualités des Chinois pour la seconde approche (la colère est ici une grande faiblesse, tout est bien pondéré), l'immense fierté patriotique (on nous souhaite le bienvenue partout et la première question demeure toujours «La Chine vous plaît-elle?») et la multitude des contradictions de ce peuple correspondant sûrement à une certaine modération de toute chose. En tout état de cause, je pense qu'une vie entière n'est pas de trop pour vraiment tirer une synthèse correcte du caractère Chinois! Après nous avoir, bien sur (!), invité à visiter sa ville, nous quittons ce fabuleux professeur (qui par ailleurs conçoit de véritables buildings; On entrevoie la Chine de demain qui avance encore à toute vapeur! On a du soucis à ce faire, croyez moi!) afin de rejoindre immédiatement la gare routière de Lanzhou pour rejoindre Xining, ville départ de la fameuse ligne de chemin de fer reliant Lhassa au reste du pays. Nous arrivons dans l'après midi et essayons malheureusement en vain (trop tard!) d'admirer le musée régional avec ses véritables mandalas de sable. Sur la route, un Chinois ne comprend pas pourquoi je ne parle toujours pas le Chinois, c'est vrai il faudrait que je m'y mette, en deux mois ça sera réglé non?!! Je ne parle déjà pas l'Anglais, alors le Chinois...!!!! On se faufile au milieu des taxistes (premiers taxistes moto, premier endroit de Chine où on cesse de nous harceler pour le taxi, on passe sur ce point parfaitement inaperçu!) afin d'acheter nos billets pour Yushu en la gare routière toujours aussi chaotique! Nos billets de bus en poche, nous flânons au marche Tibétain en face de la gare et y rencontrons les premiers vrais Tibétains et moines avec les innombrables sourires associés. Nous n'avons pas vu un étranger depuis bien longtemps, on se croirait premier aventurier avec les regards et la curiosité des Chinois mais pour les Tibétains qui ne semblent pas farouches, cela va directement au contact sans besoin de raisons avec un bonjour, un immense sourire général et plus parfois! Cela promet, je suis (égoïstement!) tout excité de voir les premiers vrais Tibétains de ma vie, j'en ai rêvé une multitude de fois. Le projet initial de voyage (lorsqu'il mûrissait dans ma tête comme un rêve improbable) était de rallier le Tibet via le chemin le plus difficile afin que le Tibet apparaisse comme ce qu'il a toujours été avant ce chemin de fer, le pays des neiges interdit et inaccessible. Lhassa était donc le but ultime à rallier, je m'apercevrais plus tard que ma véritable passion n'était pas Lhassa mais bien les Tibétains eux mêmes, originaux, à peu près vierges de toute influence ou culture extérieure, en bref, le pays que l'on voit tous dans les films comme «7 ans au Tibet» qui s'avère, au détour, être une magnifique histoire vraie! Yushu, dont la région n'est plus considérée à proprement parler comme le Tibet actuel, est à présent une région Chinoise qui fait quasiment intégralement partie du Tibet historique. Sachez que le Tibet historique, avant l'invasion Chinoise de 1959 représentait près du tiers du territoire de la Chine d'aujourd'hui! Nous nous rendons donc dans l'une des régions les plus isoléés du plateau Tibétain, peuplé à 97% de Tibétains et à la frontière du Tibet actuel. Un Chinois passionné par le Tibet, nous a offert spontanément avant notre départ de la GuestHouse deux VCD avec les plus belles musiques Tibétaines qui cartonnent sur le plateau en ce moment, effectivement nous les entendons en boucle et cela restera attaché à notre séjour à Yushu! Nous venons malheureusement, à l'écriture tardive de ce récit, qu'une terrible tremblement de terre a frappé l'exacte région de Yushu et fait au moins 1200 morts, certainement des gens que nous avons croisés et connus plus ou moins. Nous sommes effondrés de cette triste nouvelle et espérons que la bourgade et surtout les gens qui nous ont laissés tant de bonheur et de souvenirs restent intacts. Nous pensons à eux très fort en ce moment si douloureux. Nous sommes donc devant le bus, impatients de rejoindre ce pays si loin, 14 heures de trajet sont nécessaires pour couvrir à peine 800Km de route, cela s'annonce rude. Le problème principal n'est pas la durée, ni la route, ni le bus, ni l'altitude mais ces satanés fumeurs qui jouissent sans contrainte de leur plaisir principal...dans le bus évidemment! Nous sommes les seuls étrangers à bords et vous ne pouvez imaginer ma joie et excitation lorsque nous avons vu les passagers de devant qui étaient de véritables Tibétains, habillés traditionnellement (comme dans les films) et aux multiples parures (beaucoup de jade bleue (?!), ils en raffolent!) ornant une longue chevelure. A notre grande surprise les Tibétains et Tibétaines sont splendides, autant au niveau de leurs ornements que de leur physique. Ce sont vraiment des tops models, de très loin les plus belles personnes rencontrées jusqu'à présent. Yulia a encore les yeux qui pétillent et franchement il y avait largement de quoi!! Nous partons de Xining pour rejoindre le plateau Tibétain et franchir en bus un col a 4824 mètres d'altitude, autant dire qu'on en a avalé des bouboules de Coca homéopathique afin de résister à ce mal d'altitude tant redouté! Au final, nous ne semblons pas si facilement sujet au mal d'altitude et c'est totalement inaperçu que nous passons au dessus du Mont Blanc! La route est magnifique, nous grimpons tout d'abord interminablement sur le plateau Tibétain en voyant une triste désertification faisant son œuvre aux abords (La Chine est confrontée sérieusement à ce problème qui ronge rapidement des terres fertiles du Nord) du plateau, puis une région de lacs glacés. Ne vous attendez pas à des pics enneigés comme au Népal, nous ne sommes que sur le gigantesque plateau Himalayen! Les paysages ressemblent donc fort à ce que nous avons connu en Mongolie, à la seule différence près que nous sommes en moyenne à 4000 Mètres d'altitude minimum et que la neige est inexistante à moins de 5000 voire 6000 Mètres! Les drapeaux à prières commencent à ponctuer le voyage de leurs couleurs éclatantes. Après un voyage interminable à cause de ces fumeurs, nous arrivons à environ 1 heure du matin à Yushu sous un froid perçant! Nous nous rendons immédiatement à une GuestHouse, connaissance de l'auberge de Xining. Les lits sont chauffés tellement il fait froid, ça fait tout drôle! Nous nous réveillons le lendemain matin sous un superbe soleil et une température ayant au moins doublée par rapport à la nuit, il fait vraiment chaud maintenant à 4000Mètres!!!! Nous nous mettons immédiatement en marche vers un autre hôtel car cette auberge étant en finition, l'eau est littéralement inexistante! Nous ne sommes pas confort-confort mais un minimum d'eau est indispensable pour se laver les dents et faire une toilette de chat! Nous faisons donc le tour du centre ville sous un soleil éclatant et une chaleur dingue, nous sommes en tee-shirt à 4000 Mètres (et les coups de soleil que nous avons hérité là-haut prouvent que nous sommes plus proche du soleil!). Sur notre chemin nous croisons que de superbes Tibétains et Tibétaines, beaucoup nous offrent de grands sourires agrémentés d'un «Tachi Délé», bonjour en Tibétain. L'un d'eux ose même sans aucun complexe ou peur, en passant devant le bâtiment du gouvernement de la région, froncer les sourcils en pointant le bâtiment Chinois d'un doigt et en imitant un pistolet de l'autre main, style de dire «Méchants envahisseurs Chinois qui sont armés et n'hésitent pas à utiliser leurs armes contre les Tibétains, peuple pacifique». Dans cette région, en tant que voyageur, nous sommes sûrement plus attentif à un cadrage politique, qui honnêtement, semblait sincèrement cool ici malgré la période si sensible d'aujourd'hui. Peu le savent mais traditionnellement, le Tibet est toujours fermé aux étrangers et journalistes par les autorités lors du mois de mars, date du coup d'état Tibétain manque et sévèrement réprimé dans le sang. Le gouvernement régional et les postes policiers à responsabilités sont tenus par des Chinois par la partie visible de l'iceberg. Les policiers du terrain et la plupart des fonctionnaires ayant contact avec la population largement Tibétaine semblent n'être tenus que par des Tibétains. C'est sans doute pour cela que nous déambulons comme des rois dans la cité avec les multiples sourires des policiers et que le climat est détendu dans la ville, nous n'avons pas ressenti une forte animosité contre les Han, ethnie Chinoise. Pendant que j'y suis, une chose EXTREMEMENT surprenante nous a déroutés lors de ce passage, tous les véhicules et commerces arborent fièrement un large portrait du Dalaï-lama, acte pourtant puni jusqu'à 20 ans d'emprisonnement dans le Tibet actuel. Nombre de boutiques dans le département store vendent, sous l'œil des policiers, d'immenses posters de ce sage homme, pourtant quasiment considéré en Chine comme un terrorisme indépendantiste ayant irrémédiablement franchi la ligne rouge. La Chine ne manque d'ailleurs pas une occasion de discréditer le prix Nobel de la paix et impose une importante pression politique et économique aux pays qui reçoivent ce leader spirituel du peuple Tibétain. Notons que le Dalaï-lama ne demande plus l'indépendance de son pays en disant à juste titre : «Le Tibet est en retard au niveau économique et a besoin de la Chine pour son développement, mais le Tibet est en avance au niveau spirituel et nous ne demandons que la liberté religieuse». De ce que nous avons vu à Yushu est très déstabilisant, il ne semble pas possible de tirer une seule et même conclusion du sort des Tibétains au sain de la Chine. Il semble que le Tibet actuel souffre d'une pression policière importante avec les innombrables restrictions, d'un envahissement Chinois rendant les Tibétains minoritaires avec le lot de soucis qui suit (racisme, chômage, violence, etc...), et d'un statut «autonome» (à la soviétique!). Munis de sa frontière avec le reste du pays, les Tibétains sont confortés dans leur sentiment patriotique (Lhassa était la capitale, et celles-ci ont toujours été plus résistantes!), tout en les excluant d'office du fameux idéal Chinois, placardé sur la porte de la place Tian An Men « Vive la paix et la fraternité entre tous les peuples du monde». Il est vrai que le Tibet a toujours été le fameux pays interdit à tout étranger et inaccessible (ce n'était pas un modèle d'ouverture non plus!). Il est également vrai que le pays était un vaste état féodal resté au moyen âge (pays sous protectorat Anglais, resté sans «défense» à la seconde guerre mondiale où l'Europe fut affaiblie et la plupart de nos colonies libérées de nos griffes), mais les Tibétains d'aujourd'hui résistent farouchement au développement économique de leurs région et préfèrent rester à cette si belle époque reculée et d'un autre temps. Par conséquent, la zone est pauvre (on le voit bien avec le tremblement de terre où les gens déblaient les gravas avec leurs mains).On serait tenter d'accuser la Chine de délaisser la région. Il en découle que les Tibétains (très semblables aux Mongols sauf que ces derniers ne sont pas opposés au développement et évoluent en harmonie avec leurs traditions et croyances) sont souvent associés à un sentiment de saleté dans la vision Chinoise, accentuant de fait le fossé idéologique entre les deux peuples, encourageant le racisme et l'auto défense de chacun envers l'autre. Pour ma, je ne pense pas que les Chinois délaissent particulièrement la zone, il est fait un effort pour désenclaver progressivement les villes et villages avec, entre autre, les routes et la plus incroyable voie de chemin de fer au monde. Les villes et villages semblent correctement développés mais avec une population qui ne désire pas ce changement et surtout le ressent à chaque fois comme une agression. Je doute que cela soit facile pour les intérêtsde chacun. En tout état de cause, il va falloir s'y faire, la Chine ne lâchera jamais le Tibet, trop d'intérêts sont en jeux, notamment la position stratégique et les innombrables ressources telles que le contrôle de l'eau qui alimentera dans un futur proche, j'en suis sûr, les prochains conflits mondiaux.
Page 3 Page 1 Etape précedente : Ganzu : DunhuangNavigation :
Continents.fr
Problèmes avec les menus?
A ce jour, nous sommes rentrés depuis le 13 Novembre 2010 Merci à vous! Voir le compteur
Accueil Le projet Le projet Achetez nos photos ! Vous souhaitez soutenir le projet? Parlons de nous Préparatifs Introduction Internet Argent Planification Santé Démarches Equipement Calendrier L'itinéraire Notre position en temps réel ! Notre itinéraire Informations voyage Voir nos récits de voyage Allez voir le menu de gauche Plan du site internet Heures et méteos dans le monde La méteo le long de notre itinéraire La méteo dans le monde L'heure tout le long de notre itinéraire Carte du monde avec les fuseaux horaires Carte du monde avec les zones de jour et nuit Webcams du monde entier! Dépenses et avis pays par pays Allez voir "Fiches pays" à droite Notre position en temps réel! Archives des Newsletters Le compteur Soutenir le projet Fiches pays Europe République Tchèque Autriche Hongrie Pologne Ukraine Russie Mongolie Chine Thaïlande Laos Cambodge Vietnam Chine 2 Tibet Népal Liens Liens amis voyageurs On a testé ! Nos petites annonces! Contacts Nous contacter par E-Mail Nous contacter par téléphone ou courrier postal Inscrivez vous à la Newsletter! Laissez nous un petit mot sur le livre d'or! NOUS CONTACTER EN URGENCE Europe France Montpellier, Paris et la Normandie Le Grand départ ! République Tchéque Prague Autriche Vienne Hongrie Budapest Pologne Cracovie Ukraine Lviv & Kiev Kiev Russie Moscou & Nijny Novgorod Nijny Novgorod & le Transsibérien Irkutsk - Lac Baïkal Irkutsk - Baïkal & Ski Irkutsk - Trip à ski et fin Asie Mongolie Oulan Bator Les steppes page 1sur5 Les steppes page 2sur5 Les steppes page 3sur5 Les steppes page 4sur5 Les steppes page 5sur5 Chine Beijing (Pékin) Beijing (Pékin) - page 1/4 Beijing (Pékin) - page 2/4 Beijing (Pékin) - page 3/4 Beijing (Pékin) - page 4/4 Grande Muraille - Badaling 1/2 Grande Muraille - Badaling 2/2 Grande Muraille - Simatai Datong Datong & Humyuan Muta Pingyao Xi'an L'armée de Qin Xi'an et Hua Shan Dunhuang Les dunes géantes Les grottes de Mogao Yushu Page 1 Page 2 Page 3 Chengdu Kunming Page 1 Page 2 Guillin Yangshuo Riviere Li Moon Hill Hong Kong Page 1 Page 2 Thaïlande Phuket et Koh Phi Phi Koh Lanta et Krabi Bangkok Page 1 Page 2 Ayuttaya Sukhothai Chiang Rai Laos Le Mékong Luang Prabang page 1 Luang Prabang page 2 Vientiane Paksé Les 4000 Îles Cambodge Phnom Penh Angkor Vietnam Ho Chi Minh Ville Dalat Nha Trang Hoi An Hué Hanoi La baie d'Halong Page 1 sur 2 Page 2 sur 2 Tam Coc Sapa Retour en Chine Kunming & Dali Dali Lijiang Trek des gorges du Tigre SangriLa Chengdu Tibet Lhassa Page 1 Page 2 Ganden Lac Namtso Tsetang Lac Yamdrok Gyantse Shigatse L'Everest Page 1 Page 2 Népal Kathmandou Bhaktapur Bhodnath Pokhara Les Annapurnas Page 1 Page 2 Inde Varanasi Khajuraho Gwalior Agra Fathepur Sikri Delhi Amritsar Jaipur Pushkar Jodhpur Jaisalmer Udaipur Mumbai Ellora & Ajanta Goa Hampi Mysore Kochi Varkala Indonésie Yogjakarta Volcan Bromo Volcan Kawah Idjen Bali - Ubud Les iles Gilis Océanie Australie Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Nouvelle Zélande Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Île de Paques Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Antarctique Ushuaïa & péninsule Antarctique Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Amérique du Sud Chili Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Argentine Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Bolivie Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Pérou Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Brésil Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Amérique du Nord Cuba Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Mexique Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! U.S.A Laissez nous le temps d'y arriver!!!!! Canada Laissez nous le temps d'y arriver!!!!!Inscrivez vous à la Newsletter ! Livre d'Or
visiteurs réguliers depuis le 20 Novembre 2009
Merci aux
© Http://www.
Continents.fr